Aller plus loin :
Remiremont, 1864 ; Lay-saint-Christophe, 1948
H. 35 cm ; l. 72 cm (sans cadre)
M0536_2008.5.1
Décorateur de métier, c’est naturellement dans des décors muraux que sont attestés les premiers paysages de Louis Guingot, confronté à la contrainte d’intégration du motif dans un cadre architectural. C’est principalement le motif de l’arbre que l’artiste traite dans ses compositions. Les couleurs employées se déclinent entre le bleu, le vert, le brun et le jaune : la variété de leurs nuances offre à ce paysage une clarté printanière, illuminé par quelques touches blanches. On reconnaît la technique directe et rapide employée par le décorateur. Les paysages de l’artiste sont attestés à partir de son installation à Custines, dans la campagne avoisinant Nancy, à partir de 1923. ; Son sens aiguisé de l’observation de la nature a amené Louis Guingot à participer, dès 1914, à l’invention du concept plastique de camouflage. L’habitude de peindre de grandes surfaces et l’absence de châssis dans ses peintures ont facilité sa recherche picturale illusionniste et ont abouti à la création du premier prototype de veste de camouflage, aujourd’hui conservé au Musée lorrain à Nancy.
Louis Guingot was a decorative artist by profession and his early landscapes feature in murals in which he is faced with the constraint of incorporating a design into an architectural framework. Trees are the main feature favoured by this artist in his compositions. The colours used range from blue and green through to brown and yellow, and the variety of shades creates a spring-like brightness illuminated by a few touches of white. The artist’s fast, direct technique can be discerned. His landscapes date from his move to Custines, in the countryside close to Nancy, in 1923. ; Louis Guingot’s acute gift for observing nature prompted him to work on the aesthetics of camouflage in 1914. His habit of painting pictures on large surfaces without a chassis was an advantage when it came to exploring the creation of illusions in pictures which culminated in the production of the prototype for a camouflage jacket, which is now housed in the Musée Lorrain in Nancy.