H. 27,7 cm ; l. 23,3 cm

M0536_L.I.117

Evêque de Tournai, Guillaume Fillastre a exécuté une série d’enluminures illustrant l’histoire de la Toison d’or, symbole de l’ordre de chevalerie bourguignon créé par le Duc Philippe le Hardi. Sur l’un des deux feuillets, les trois scènes de la Toison d’Or sont encadrées par un décor enluminé de rinceaux de feuillages bleu, vert et or. L’écu sur le bandeau inférieur porte les armes de l’ordre des chevaliers de Bourgogne, entourées du collier de la Toison d’Or. La première scène sur la partie gauche présente Phrixus et Hellé suppliant leur père Athamas et leur belle-mère Ino de les épargner. A droite, les deux enfants se dirigent vers la mer à la recherche du bélier envoyé par leur mère Néphélé pour les sauver. Sur la partie supérieure droite, seul Phrixus demeure sur la monture, Hellé étant tombée effrayé par le déchaînement de la mer. Derrière la porte franchie par les enfants, Jason s’avance en retirant une des ses poulaines. On suppose qu’il vient rencontrer son oncle, Pélias, roi d’Ioclos, afin de récupérer le trône volé à son père. Par crainte de perdre son pouvoir et pour se débarrasser de son ennemi, Pélias défie Jason de retrouver de la Toison d’or, fourrure du bélier fabuleux qui avait sauvé Phrixus. C’est l’épisode qui précède la quête de Jason.