Paris, 1725 ; Paris, 1805

1772

H. 33,8 cm ; l. 42 cm (sans cadre) ; H. 52 cm ; l. 61 cm (avec cadre)

M0536_80.5.1

Ce tableau, par sa taille modeste, plonge le spectateur dans une ambiance intimiste. Malgré la semi-nudité des personnages, la scène reste paisible et sage. La jeune fille ne s’abandonne pas dans une posture inconvenante ou érotique, comme c’est souvent le cas lorsqu’un artiste explore le thème de la femme surprise dans son sommeil : le visage serein, elle est sagement accoudée. La main de son amant, en plein mouvement, reste suspendue au-dessus du corps de la belle endormie. La retenue et la technique lisse de ce tableau rejettent la fantaisie baroque de l’époque et préparent à la sobriété et à la pureté du Néoclassicisme.

Due to its small size, this painting immerses the viewer in an intimate atmosphere. Although the figures are semi-naked, the scene is still peaceful and restrained. The young woman does not assume an improper or erotic position, as often happens when an artist explores the theme of a woman observed while asleep: with a serene expression, she modestly leans on her elbows. The moving hand of her lover is suspended above the sleeping beauty’s body. The restraint and smooth technique of this painting reject the baroque fantasy of the period and presage the sobriety and purity of Neoclassicism.