Haarlem, vers 1610 ; Haarlem, 1668

H. 37 cm ; l. 30 cm (sans cadre)

M0536_L.I.30

Le jeune garçon vient d’être griffé par le chat qu’il tient fermement des deux mains et qui se débat pour s’enfuir. Son expression est à la fois amusée et douloureuse, il se renverse en arrière comme pour rire ou crier. Il se dégage de cette scène une impression inquiétante, les traits du modèle sont déformés, il semble déguisé de manière grotesque avec un chapeau trop grand. La portée moralisante de la scène peut être mise en avant avec la punition du désobéissant. Une interprétation plus allégorique est également possible, la scène pouvant évoquer la fatalité du sort qui surgit sans prévenir. ; Probablement élève de Frans Hals, Molenaer s’impose rapidement sur la scène artistique d’Haarlem et Amsterdam. S’il a peint de nombreux portraits, allégories ou peintures religieuses, il est surtout connu pour ses scènes de genre paysannes, peintes avec précision sur des panneaux de petits formats. L’artiste a fréquemment pris pour modèles des enfants, occupés à des activités simples ou jouant avec des chats, représentés de manière frontale et aux grimaces exagérées.

The young boy has just been scratched by the cat he is clutching firmly with both hands, but which is struggling to escape. His expression is both amused and pained and he is leaning back as if to laugh or shout. The scene is disturbing as the model’s features are distorted and he seems to be dressed in a grotesque manner with an oversized hat. The moral message of the scene is emphasized as the naughty boy has been punished. An allegorical interpretation could also suggest that the scene illustrates the inexorable hand of fate, which can strike without warning. ; Molenaer was probably a student of Frans Hals and quickly made a name for himself on the art scene in Haarlem and Amsterdam. While he painted a number of portraits, allegories and religious paintings, he is primarily known for his highly detailed genre paintings of peasants on small panels. The artist frequently used children engaged in simple activities or playing with cats as his models, in a full frontal pose with exaggerated facial expressions.