Fouilles de la domus de la Fontainotte
Fouilles de la domus de la Fontainotte
Additional information
Fouilles de la domus de la Fontainotte
Fouilles de la domus de la Fontainotte
Fouilles de la domus de la Fontainotte
Additional information
Fouilles de la domus de la Fontainotte
Fouilles de la domus de la Fontainotte
Fouilles de la domus de la Fontainotte
Additional information
Fouilles de la domus de la Fontainotte
Fouilles de la domus de la Fontainotte
Fouilles de la domus de la Fontainotte
Additional information
Fouilles de la domus de la Fontainotte
Fouilles de la domus de la Fontainotte
Fouilles de la domus de la Fontainotte
Additional information
Fouilles de la domus de la Fontainotte
Fouilles de la domus de la Fontainotte
Fouilles de la domus de la Fontainotte
Additional information
Fouilles de la domus de la Fontainotte
Fouilles de la domus de la Fontainotte
Fouilles de la domus de la Fontainotte
Additional information
Fouilles de la domus de la Fontainotte
Fouilles de la domus de la Fontainotte
Fouilles de la domus de la Fontainotte
Additional information
Fouilles de la domus de la Fontainotte

Le vallon qui marque la limite sud de la fortification antique a été choisi au début de notre ère pour y implanter une domus, c’est dire la résidence d’un important personnage de Grand, peut-être un magistrat ?

Cette domus, occupée du Ier au IIIe siècle, est organisée autour d’un bâtiment résidentiel de 45 m de long sur 17 m qui était doté de pièces de réception richement décorées de peintures murales. 

Un jardin d’agrément se développait au nord, tandis que les bâtiments de service aménagés autour d’une cour étaient situés au sud, en bordure d’une voie. Parmi ces bâtiments, la cuisine présentait un exceptionnel état de conservation fournissant ainsi de nombreuses informations sur les pratiques alimentaires de la population gallo-romaine.