Epinal, 1799 ; Orléans, 1871

1832

H. 22,4 cm ; l. 15,4 cm (sans cadre)

M0536_C.253

Dans la continuité du dessin précédent, Pensée se place ici en bas de la rue Liétard. On aperçoit l’entrée du bain Montaigne, attesté dès 1821. À l’emplacement des arcades se situe un lavoir, établi vers 1858. Les trois baies sont fermées de grilles en fer. La particularité de ce lavoir est son alimentation par une source chaude, faisant probablement suite au captage des « Sources savonneuses » sous la direction de l’ingénieur Jutier.