Fontaine Stanislas ; © PRUD’HOMME Bernard
Fontaine Stanislas
Epinal, 1799 ; Orléans, 1871

1832

H. 20,4 cm ; l. 31,1 cm (sans cadre)

M0536_C.256

L’excursion faisant partie intégrante de l’emploi du temps du curiste, cette dernière doit mener, afin d’être réussie, vers un lieu pittoresque, associant la nature sauvage et le passé historique ou légendaire et réunissant les préceptes du romantisme. Située à trois kilomètres du centre-ville de Plombières, la fontaine Stanislas est un sentier de randonnée privilégié dès le XVIIIe siècle.
Après un circuit dans la vallée de l’Augronne, le chemin se poursuit en forêt avant d’aboutir à un grand chêne, sous lequel la tradition invite le baigneur à faire une halte sur un banc en pierre. La promenade se poursuit par le gravissement d’une colline, avant d’atteindre la fontaine. Également ombragée par un chêne qui semble s’agenouiller à ces pieds, la fontaine laisse s’échapper d’un rocher quadrangulaire l’eau, recueillie par un bassin en granit commandé par le roi Stanislas. Quatre inscriptions sur plaques de marbre sont disposées sous la source, en l’honneur notamment du roi Stanislas, bienfaiteur de la ville lors de son règne.