Epinal, 1799 ; Orléans, 1871

1831

H. 20 cm ; l. 17 cm (fenêtre) ; H. 32,5 cm ; l. 27,5 cm (avec cadre)

M0536_C.250

Construit en 1772 sur les plans de l'architecte Jean-Louis Deklier Dellile, le Bain tempéré ou Bain Royal comportait initialement un bassin unique, agrémenté de baignoires et de douches sur le pourtour, d’étuves et de vestiaires. L’établissement aux belles voûtes de pierre a été modernisé en 1832 par François-Auguste Grillot de manière à tirer parti des usages thérapeutiques de l’eau chaude. Le bassin central est substitué par quatre bassins circulaires, dont les températures différentes sont dédiées à des soins spécifiques. L’usage de l’aquarelle apporte de la luminosité dans un endroit sombre par nature.