fontaine ; bassin ; © PHILIPPOT Claude
fontaine ; bassin ; © PHILIPPOT Claude
fontaine ; bassin ; © PHILIPPOT Claude
fontaine ; bassin ; © PHILIPPOT Claude
fontaine ; bassin ; © PHILIPPOT Claude
1810 entre ; 1820 et

H. 63 cm ; l. 25,5 cm

M0536_2016.0.3

Cette fontaine, d’inspiration néoclassique, illustre parfaitement la technique originale de la faïence marbrée. Finement décoré par des guirlandes et des mascarons de couleur ivoire, la particularité de l’ensemble réside dans l’effet étonnant rendu par la technique du cailloutage. Ce procédé, utilisé dès la fin du XVIIIe siècle en Angleterre, repose sur un mélange de terres diverses, influençant la couleur finale, de silex et de minerais broyés. Le cailloutage n’est donc pas comparable à un décor : c’est la texture même de la pâte qui crée l’effet de matière, la technique formant ainsi le décor. La finesse et la régularité des marbrures exigent de l’artisan une grande habileté, dans le mélange des terres puis dans le tournage de l’objet. La fontaine et son bassin ont été fabriqués à Gérardmer, unique centre de production de ce type de faïence dans l’est de la France. C’est en 1805 que les frères Sébastien et Michel Roch installent à Gérardmer une « fabrique de cailloutage marbré », qui produit notamment des services à café ou des vases destinés à une clientèle aisée. Cette activité est attestée à Gérardmer jusque dans les années 1850.

This neo-classically inspired fountain is a perfect illustration of the original technique known as marbled earthenware. The particularity of this finely decorated piece--with ivory garlands and grotesque figures--resides in the startling effect caused by the technique of cailloutage. The technique, which was common in eighteenth century England, consists in mixing a calcined and crushed flint, which impacts the final colour, with a non-calcareous paste. Cailloutage is therefore not a stylistic motif, but rather the resulting texture of the paste that creates the matter. The technique has a direct influence on the style. In order to create such fine marbling, the craftsperson must be skilled, first at mixing the paste and then at forming the object. ; The fountain and basin were made in Gérardmer, the only production site for this type of earthenware in eastern France. In 1805, brothers Sébastien and Michel Roch established a “marbled cailloutage factory” in Gérardmer, which produced coffee sets and vases for affluent customers. Gérardmer was known for this type of production until the 1850s.