Baccarat, 1763 ; Épinal, 1832

1817

M0536_D.2017.1.1

La symbolique attachée à la figure de Jeanne d’Arc a évolué au fil des siècles. Sous l’Ancien Régime, elle est le symbole de l’amour de Dieu pour la France et l’une des saintes patronnes du royaume. Sous Louis XV, après la défaite des armées en 1750 à Rosbach, Jeanne d’Arc devient le symbole du peuple français, et n’est plus associée directement au monarque de droit divin. Petit à petit, c’est la nation française qu’elle incarne, notamment à partir de la fin du XIXe siècle. Après la défaite de 1870 et la perte de l’Alsace-Lorraine, elle devient le symbole de ces provinces perdues et de la résistance face à l’ennemi. Au cours du XXe siècle, les partis de gauche comme de droite se l’approprient, puis essentiellement l’extrême droite. ; Cette œuvre est présentée au Salon de 1817, avant d’être achetée par Louis XVIII et déposée dans la maison natale de Jeanne d'Arc en 1819. Le bâtiment est en effet acheté par le Conseil général des Vosges en 1818, afin d’en faire un lieu de mémoire encore ouvert aux visiteurs de nos jours.