Saint-Dié-des-Vosges, 1849 ; Saint-Dié-des-Vosges, 1926

1895

H. 80 cm ; l. 110 cm (sans cadre)

M0536_V.I.82

C’est d’abord en tant qu’officier d’artillerie que Rovel découvre l’Algérie. En 1871, il quitte l’armée pour se consacrer notamment à la peinture. Comme nombre de peintres de son époque, Rovel visite l’Espagne, l’Algérie et la Tunisie, qui l’inspirent. Ici, il parvient à rendre l’atmosphère douce et colorée du soir près de Tunis, en mêlant le pastel à la peinture à l’huile.