Buste du peintre Français
Buste du peintre Français
Buste du peintre Français
Paris, 1854 ; (?), 1938 (?)

1884

H. 56 cm ; l. 50 cm ; P. 34.50 cm ; Pds. env. 40 kg ; VOLUM. 0,0966

M0536_C.180

Au vu de ses qualités de dessinateur, les parents de Louis Français l’installent à Paris en 1829, où il débute comme simple employé chez un éditeur. Il intègre l’atelier de Jean Gigoux en 1835 et consolide sa réputation d’illustrateur de talent avec la qualité de ses vignettes, placées à même le texte, de ses lettres décorées ou de ses lithographies, destinées à illustrer des rééditions d’ouvrages comme Paul et Virginie (1836) ou Les Mille et Une Nuits (1839). Il poursuit en parallèle une carrière de peintre paysagiste, influencé par l’École de Barbizon et par son ami Camille Corot, qui lui donne le goût des voyages d’études en Italie. ; L’acquisition par le Musée départemental d’un buste représentant le peintre Louis Français marque l’importance de cet artiste d’origine vosgienne, né à Plombières-les-Bains en 1814. Le don au musée, en 1884, d’un ensemble de 132 dessins et lithographies provenant du fonds d’atelier de l’artiste, consacre sa carrière par l’intégration de ses œuvres dans une collection patrimoniale. Cet ensemble est principalement composé d’études de plantes, de paysages italiens et d’études académiques.

Since Louis Français was a gifted draftsman, his parents settled in Paris in 1829, and he started work as a junior employee in a publishing company. He joined the studio of Jean Gigoux in 1835 and established his credentials as a gifted illustrator with the quality of his vignettes inserted into text, his decorated letters and lithographs illustrating new editions of works such as Paul and Virginie (1836) and The Arabian Nights (1839). He pursued a parallel career as a landscape painter, influenced by the Barbizon school and his friend Camille Corot, who whetted his appetite for study trips to Italy. ; The acquisition by the Musée départemental of a bust of the painter Louis Français testifies to the significance of this artist from the Vosges, who was born in Plombières-les-Bains in 1814. The donation to the museum in 1884 of a group of 132 drawings and lithographs from the contents of the artist’s studio established her career by incorporating her works into a heritage collection. This group consists mainly of plant studies, Italian landscapes and academic studies.