Go further:
H. 59 cm ; l. 82 cm ; P. 18,5 cm ; VOLUM. 0,0895 (élément dextre) ; H. 84,5 cm ; l. 54 cm ; P. 18,5 cm ; VOLUM. 0,0844 (élément central) ; H. 59 cm ; l. 81,5 cm ; P. 18,5 cm ; VOLUM. 0,089 (élément senestre)

M0536_2000.2.1

Ce retable* provient de la chapelle de Puzieux (Vosges) dédiée à sainte Menne. Les traces d’un système de fermeture par volets sont encore visibles. Ils permettaient probablement de ne dévoiler le retable que lors de certaines célébrations. ; L’élément central figure le Christ crucifié. Au pied de la Croix se trouvent Jean et Marie, affligés. Les deux éléments latéraux présentent douze apôtres, répartis deux par deux sous des arcades. Les visages et les attributs ont été dégradés par le séjour de l’œuvre en extérieur (érosion), mais également intentionnellement (sans doute sous la Révolution française). ; L’ensemble est sculpté dans un style rond et attentif aux détails, différenciant chaque personnage, certains dotés de chaussures, d’autres de livres emballés dans une étoffe. Les plis des vêtements sont également très travaillés et permettent de rendre l’ensemble vivant. Des traces de polychromie sont visibles à l’œil nu. Il s’agit de repeints ajoutés postérieurement à la création de l’œuvre.

This reredos comes from the chapel in Puzieux (Vosges) dedicated to St Menne. Traces of a mechanism to cover it with shutters are still visible. This was probably designed so that the reredos was only revealed for special celebrations. ; The central figure is the crucified Christ. St John and Mary are at the foot of the cross in great distress. The two side panels depict the twelve apostles in pairs under arches. Their faces and attributes have been damaged by exposure to the elements (erosion) and also by acts of vandalism (probably during the French Revolution). ; The piece is sculpted in a rounded style with great attention to detail, making each character distinctive. Some are wearing shoes and others are carrying books wrapped in cloth. The folds of their garments are also very finely executed, bringing the whole group to life. Traces of polychrome paint are still visible to the naked eye. These areas are not original, but have been retouched at a later date.