PENSEE : Epinal, 1799 ; Orléans, 1871 JOLLOIS : Brienon l'Archevêque, 1776 ; Paris, 1842

1824

H. 40,2 cm ; l. 31,7 cm (sans cadre)

M0536_2013.0.242

Dès le XVIIIe siècle, le site de Soulosse livre des vestiges gallo-romains qui sont mentionnés par les premiers historiens de la Lorraine que sont notamment Dom Calmet et le père Benoit-Picard. À partir de 1818, et jusque dans les années 1840, les recherches se multiplient sous l’égide du préfet des Vosges et de la Commission des antiquités. Jean-Baptiste Prosper Jollois mène jusqu’en 1824 plusieurs campagnes de fouille dont il consigne les résultats dans l’Annuaire du département des Vosges. C’est à lui que l’on doit la première opération archéologique d’envergure sur la commune avec un sondage de 25 m de longueur et de 3 m de largeur dans le jardin de l’aubergiste Bourgoin où avaient été mis au jour des fragments de colonnes et un chapiteau. Cette tranchée de 2,80 m de profondeur permis pour la première fois d’observer le rempart du castrum qui a été reconnu par la suite dans différents lieux du village.(Thierry Dechezleprêtre, 2014)