H. 35,2 cm ; l. 56 cm (sans cadre)

M0536_2013.0.230

Ce sont des travaux réalisés en 1830 sur le chemin de Liffol-le-Grand à Sionne qui amènent la découverte, dans le vallon de La Goulotte, de l’une des plus intéressantes mosaïques de Lorraine. Ce pavement, qui ornait les thermes ou l’une des salles de réception de la villa, a fait l’objet de plusieurs dessins. Jean-Baptiste Prosper Jollois signale la découverte d’une autre mosaïque, de plus petite taille, et dans un si mauvais état de conservation qu’il n’a pas été possible de la conserver entière. La présence aux alentours de tuiles plates à rebord, utilisées pour recouvrir les édifices, lui suggèrent l’existence de plusieurs autres bâtiments. Cette hypothèse a été confirmée, dans les années 1960, par les fouilles de Bernard Counot et des frères Roussel qui ont amené la découverte de plusieurs autres bâtiments de cette importante villa.