Orléans, 1817 ; Paris 1878

1862 vers

H. 192 cm ; l. 122 cm (sans cadre) ; H. 205 cm ; l. 135 cm (avec cadre)

M0536_L.I.157

Cette œuvre a été exposée au Salon de 1861. Elle reprend, dans une version bretonne, la scène du péché originel dans la Genèse. Le serpent est ici remplacé par un garçon, tendant le fruit défendu aux jeunes filles. L’orage menace les petits voleurs, qui semblent livrés à eux-mêmes. Antigna a été élève de Paul Delaroche à l’École des Beaux-Arts de Paris. Entre 1845 et 1860, il s’engage dans l’esthétique réaliste. Marqué par les mutations économique, politique et sociale de son époque, il se consacre rapidement à la dénonciation de la misère de la classe ouvrière, avant de se tourner vers des sujets moins dramatiques.