Pierre tombale d'un chevalier et de sa femme ; © (c) MDAAC Epinal, cliché L'oeil Creatif
Pierre tombale d'un chevalier et de sa femme
Additional information
© (c) MDAAC Epinal, cliché L'oeil Creatif

Selon la Bible, l’homme et la femme sont conçus pour ne faire qu’un. Dans la Genèse, Dieu a créé Ève à partir de la côte d’Adam : ni supérieure, ni inférieure à lui, Ève est destinée à être sa compagne, à ses côtés. La christianisation affirme l’importance du mariage unique et indissoluble comme modèle social. En effet, il illustre le mariage mystique entre le Christ et l’Église, que le couple représente à l’échelle de son foyer. Élaboré à la fin du XIIe siècle, le droit canonique du mariage met l’accent sur le consentement mutuel des époux, donnant progressivement de l’importance au mariage, en tant que lien social.

Le mariage solennel est réservé à l’aîné de la famille, auquel échoit la transmission du fief afin d’éviter le morcellement des terres. Les cadets sont donc condamnés au concubinat, appartenant parfois à des groupes de guerriers célibataires parcourant l’Europe et les tournois qui y sont organisés. Parallèlement à cette organisation, l’amour courtois, développé dans les arts et la littérature, met en avant la vaillance et la dévotion de l’amant pour la dame qu’il sert, reprenant les codes et obligations vassaliques.

Pierre tombale d'un chevalier et de sa femme
Pierre tombale d'un chevalier et de sa femme | Pierre tombale d'un chevalier et de sa femme
Retable de sainte Anne
Retable de sainte Anne | Retable de sainte Anne
Sainte Barbe
Sainte Barbe | Sainte Barbe