Vénus priant Neptune d’être favorable à Énée
Vénus priant Neptune d’être favorable à Énée
Saint-Jean-de-Losne, 1594 ; Paris, 1650

1643 entre ; 1645 et

H. 98 cm ; l. 133 cm (sans cadre) ; H. 122,5 cm ; l. 155,5 cm (avec cadre)

M0536_L.I.49

L’œuvre représente la déesse Vénus, accompagnée de l'Amour, en train de pointer du doigt la flotte de son fils Énée que l’on distingue dans le lointain. Elle supplie Neptune, Dieu de la mer reconnaissable à son trident, d'apaiser les éléments afin de permettre à Énée d'atteindre les rivages de l'Italie. Au second plan, chevaux marins et tritons semblent participer à l’agitation de la mer. Perrier emprunte ce sujet à "L'Énéide" de Virgile, dont il s’inspire régulièrement. ; François Perrier effectue sa carrière entre Paris et Rome, où il excelle dans la réalisation de décors grandioses pour palais, églises et hôtels particuliers. Son début de carrière à Rome auprès du peintre Lanfranco l’influence durablement. De retour en France, il travaille aux côtés de Simon Vouet, dont la maîtrise de la couleur et du dessin l’inspire. Perrier introduit en France le grand art décoratif romain et représente un Classicisme nouveau, plus puissant, nerveux. L’artiste figure également parmi les douze fondateurs et professeurs de l'Académie Royale de peinture et de sculpture en 1648.

This work depicts the goddess Venus, accompanied by Love, pointing to the fleet of her son Aeneas in the distance. She implores Neptune, God of the Sea, who can be identified by his trident, to calm the elements so that Aeneas can reach the shores of Italy. In the background, seahorses and tritons seem to be whipping up the sea. Perrier borrowed this subject matter from Virgil’s Aeneid, a frequent source of inspiration for him. ; François Perrier worked in both Paris and Rome, where he excelled at painting grand decorative schemes for palaces, churches and private residences. His early career in Rome working with the painter Lanfranco had a lasting influence on him. When he returned to France, he worked with Simon Vouet, whose mastery of colour and draftsmanship were inspirational. Perrier introduced grand Roman decorative art to France and embodies a new, more powerful and dynamic Classicism. The artist was also one of the twelve founders and professors of the Royal Academy of Painting and Sculpture in 1648.