Paris, 1699 ; Paris, 1773

H. 17,5 cm ; l. 11 cm (sans cadre)

M0536_D.1920.27B

“La vignette montre la lecture d’une partition par un abbé portant un collet, une calotte et derrière lui un manteau flottant. Face à lui, une jeune dame, très attentive, est coiffée par sa suivante. Elle est assise face à un miroir et son visage réfléchi semble suivre la partition. L’abbé est peut-être en train de chanter. Il ne doit pas être sans talent, car un chat vient se frotter le dos contre son mollet. Les vêtements et le décor des boiseries sont à la dernière mode. La suivante, coiffée d’un petit bonnet à papillons, porte une robe à la française retroussée dans les poches, typique des années 1750. Sur le dessus-de-porte, on voit une composition mythologique de style rocaille représentant l’enlèvement d’Europe sujet galant qui connut un grand succès depuis les fameuses compositions de Noël-Nicolas Coypel (1727, Philadelphie, Museum of Art) et de François Boucher (1740, Stockholm, Nationalmuseum). [...]” (Delaplanche, 2007)