Florence, 1492 ; Florence, 1527

H. 71 cm ; l. 57 cm (sans cadre)

M0536_L.I.29

Après l’annexion de l’Égypte par Octave (futur empereur Auguste), la reine Cléopâtre préfère mettre fin à ses jours plutôt que de subir l’humiliation d’être exhibée pendant son triomphe. Elle approche de son buste dénudé le serpent qui va la mordre, enroulé autour de son bras droit. Le thème du suicide de Cléopâtre est fréquent au XVIe siècle et Puligo le traite à plusieurs reprises. Son style se caractérise par les carnations estompées, la chevelure à peine perceptible sur le fond sombre et l’idéalisation rendant les figures irréelles.