Naked faith ; © PRUD’HOMME Bernard
Naked faith
Additional information
© PRUD’HOMME Bernard

Contrairement aux idées reçues, l’artiste travaille rarement seul et le processus de création s’effectue souvent à deux, qu’il s’agisse de couple d’artistes ou de l’artiste et de sa muse. La mince frontière entre le modèle formel et la relation intime prend tout son sens dans l’œuvre d’Henri Guingot (1897-1952), dessinateur et sculpteur, qui pose un regard tendre et admiratif sur son épouse Mercédès. Pour Pablo Picasso, il n’existe pas de frontière entre l’intimité et la création : chacune de ses femmes accompagne une période de son œuvre. Jacqueline, sa dernière compagne, devient l’unique sujet d’une inspiration renouvelée pendant deux décennies.

Dans la seconde moitié du XXe siècle, alors que la création s’impose comme une démarche solitaire voire individualiste, le couple d’artistes perdure. De cette émulation peuvent naître des œuvres inspirées par l’autre, pensons à Niki de Saint-Phalle et Jean Tinguely, ou des œuvres à quatre mains, à l’image de L’œil de Mimas d’Anne et de Patrick Poirier, ou Phantasm for organ and chorus de Nancy et Edward Kienholz. En duo ou en couple, de nombreux autres artistes associent leurs univers personnels pour inventer de nouvelles expressions et se transcender.

Portrait de Jacqueline en robe imprimée | Portrait de Jacqueline en robe imprimée
Naked faith
Naked faith | Naked faith
Projection sur un écran déformé par le spectateur | Projection sur un écran déformé par le spectateur
Mimas
Mimas | Mimas
Mundo Perdido
Mundo Perdido | Mundo Perdido
Phantasm for organ and chorus | Phantasm for organ and chorus