Clèves (?), vers 1484 ; Anvers, 1540

H. 52 cm ; l. 37,5 cm (sans cadre)

M0536_L.I.74

La Vierge tient délicatement l’Enfant Jésus, ainsi qu’une fleur d’œillet. Jésus, vêtu d’un léger voile, s’apprête à téter le sein de sa mère. Joseph se tient en arrière, lisant à un pupitre. La scène s’ouvre sur un paysage en arrière-plan, dans l’esprit des œuvres italiennes de l’époque. Au premier plan, le verre transparent à couvercle contenant du vin peut faire référence au futur sacrifice de Jésus. De très nombreuses variantes de cette composition du peintre anversois existent, et il n’est pas exclu qu’il s’agisse ici d’une œuvre d’atelier.

La composition de ce tableau montre le fait que Marie et Joseph ne sont pas des époux comme les autres : la Vierge est au centre avec l’Enfant Jésus, tandis que Joseph, plus effacé, est en train de méditer en lisant un ouvrage, ce qui met en avant sa piété et sa sagesse. Le couple qu’ils forment est un modèle de vertu ; s’il s’agit d’un couple chaste, dans lequel les relations charnelles sont mises de côté, la douceur de la scène témoigne de la profonde tendresse existant entre eux.

The composition of this painting shows that Mary and Joseph are a married couple unlike any other: the Virgin is in the middle with the infant Jesus, while Joseph, who is more retiring, is engaging in contemplation while reading a book, underlining his piety and wisdom. The couple that they form is a model of virtue; although they are a chaste couple for whom physical intimacy is unimportant, the gentleness of the scene demonstrates the deep tenderness that exists between them.