Moeurs conjugales n° 1 ; © (c) MDAAC Epinal, cliché Joëlle Laurençon
Moeurs conjugales n° 1
Additional information
© (c) MDAAC Epinal, cliché Joëlle Laurençon

Au début du XIXe siècle, l’essor de la presse, puis celui de la caricature, participent à la désacralisation du couple, moqué dans ses travers quotidiens par les dessinateurs. L’imagerie populaire s’empare du sujet dès les années 1820 : adultère, discorde, querelle et défauts exacerbés sont illustrés par des couples de bourgeois vivant un quotidien soumis soit aux exigences du mari, soit à la supposée frivolité de l’épouse. Avec le rétablissement de la censure des caricatures politiques en 1835, la satire des mœurs et du couple devient l’un des sujets favoris des caricaturistes.

La plupart du temps associée à un texte, l’image représente le couple dans différentes situations du quotidien et délivre souvent une vision acerbe des relations entre l’homme et la femme dans le cadre conjugal. Véhiculée ensuite par la photographie ou le cinéma, la satire du couple devient un sujet de prédilection dans la bande dessinée qui offre une approche plus contemporaine, triviale et quelquefois décadente, du couple à la fin du XXe siècle.

Croquis parisien
Croquis parisien | Croquis parisien
Les bons bourgeois.
Les bons bourgeois. | Les bons bourgeois.
Les bons bourgeois. C'est demain la fête de sa femme.
Les bons bourgeois. C'est demain la fête de sa femme. | Les bons bourgeois. C'est demain la fête de sa femme.
Moeurs conjugales. Effet de lunes.
Moeurs conjugales. Effet de lunes. | Moeurs conjugales. Effet de lunes.
Moeurs conjugales n° 1
Moeurs conjugales n° 1 | Moeurs conjugales n° 1
« Allez, c’est après que tu t’enverras ta religieuse »
« Allez, c’est après que tu t’enverras ta religieuse » | « Allez, c’est après que tu t’enverras ta religieuse »
« - Allez du nerf ! Comme toujours c’est bien mou… »
« - Allez du nerf ! Comme toujours c’est bien mou… » | « - Allez du nerf ! Comme toujours c’est bien mou… »
"- Alors, ça vient, ce gagant ? ........"
"- Alors, ça vient, ce gagant ? ........" | "- Alors, ça vient, ce gagant ? ........"
"C’est inutile de me dire ce que tu veux. Ton cadeau, je l’ai acheté il y a longtemps, … au moment des soldes !"
"C’est inutile de me dire ce que tu veux. Ton cadeau, je l’ai acheté il y a longtemps, … au moment des soldes !" | "C’est inutile de me dire ce que tu veux. Ton cadeau, je l’ai acheté il y a longtemps, … au moment des soldes !"
"C'est un cadeau pour nous deux : c'est un billet pour que tu ailles passer quelques jours chez ta soeur!...."
"C'est un cadeau pour nous deux : c'est un billet pour que tu ailles passer quelques jours chez ta soeur!...." | "C'est un cadeau pour nous deux : c'est un billet pour que tu ailles passer quelques jours chez ta soeur!...."
« Ca te va bien, à toi, de parler de cylindre !... »
« Ca te va bien, à toi, de parler de cylindre !... » | « Ca te va bien, à toi, de parler de cylindre !... »
"Ca y est presque....Tu brûles ! "
"Ca y est presque....Tu brûles ! " | "Ca y est presque....Tu brûles ! "
« Ce ciel gris et cette pluie, c’est d’un triste…ça me rappelle le jour de notre mariage ! »
« Ce ciel gris et cette pluie, c’est d’un triste…ça me rappelle le jour de notre mariage ! » | « Ce ciel gris et cette pluie, c’est d’un triste…ça me rappelle le jour de notre mariage ! »
" Excuses-moi, mais maintenant il faut que je donne à manger à mes bêtes!"
" Excuses-moi, mais maintenant il faut que je donne à manger à mes bêtes!" | " Excuses-moi, mais maintenant il faut que je donne à manger à mes bêtes!"
"Ici c'est mon épouse qui commande. Aussi vous demanderais-je de ne pas m'appeler chef.... Ca la vexerait."
"Ici c'est mon épouse qui commande. Aussi vous demanderais-je de ne pas m'appeler chef.... Ca la vexerait." | "Ici c'est mon épouse qui commande. Aussi vous demanderais-je de ne pas m'appeler chef.... Ca la vexerait."
"Il n'y a rien à voir,.... c'est une surprise pour ton petit Noël !"
"Il n'y a rien à voir,.... c'est une surprise pour ton petit Noël !" | "Il n'y a rien à voir,.... c'est une surprise pour ton petit Noël !"
« Il y avait aussi une lettre confidentielle pour vous. Voici l’enveloppe… »
« Il y avait aussi une lettre confidentielle pour vous. Voici l’enveloppe… » | « Il y avait aussi une lettre confidentielle pour vous. Voici l’enveloppe… »
"- Pourquoi enlèves-tu tes lunettes ? Je ne te plais donc plus ?....."
"- Pourquoi enlèves-tu tes lunettes ? Je ne te plais donc plus ?....." | "- Pourquoi enlèves-tu tes lunettes ? Je ne te plais donc plus ?....."
Sans légende
Sans légende | Sans légende
"Si j'ai dit "vieille noix", ce n'est pas forcément de toi qu'il s'agissait. J'ai peut-être rêvé de mon patron..... "
"Si j'ai dit "vieille noix", ce n'est pas forcément de toi qu'il s'agissait. J'ai peut-être rêvé de mon patron..... " | "Si j'ai dit "vieille noix", ce n'est pas forcément de toi qu'il s'agissait. J'ai peut-être rêvé de mon patron..... "
"- Sois rassuré.... On a dit beaucoup de bien de toi!"
"- Sois rassuré.... On a dit beaucoup de bien de toi!" | "- Sois rassuré.... On a dit beaucoup de bien de toi!"
« Toujours d’une humeur égale… pourtant, une bonne dispute de temps à autre me ferait du bien !... »
« Toujours d’une humeur égale… pourtant, une bonne dispute de temps à autre me ferait du bien !... » | « Toujours d’une humeur égale… pourtant, une bonne dispute de temps à autre me ferait du bien !... »
" Tu as encore pris tes mauvaises lunettes. Direction bureau, c'est par ici."
" Tu as encore pris tes mauvaises lunettes. Direction bureau, c'est par ici." | " Tu as encore pris tes mauvaises lunettes. Direction bureau, c'est par ici."
« - Tu as mis un pantalon large, pour que je ne te vois pas plier les genoux, hypocrite ! »
« - Tu as mis un pantalon large, pour que je ne te vois pas plier les genoux, hypocrite ! » | « - Tu as mis un pantalon large, pour que je ne te vois pas plier les genoux, hypocrite ! »
"Tu laisses tout traîner. Alors, tes lunettes, j'ai dû les aspirer.... "
"Tu laisses tout traîner. Alors, tes lunettes, j'ai dû les aspirer.... " | "Tu laisses tout traîner. Alors, tes lunettes, j'ai dû les aspirer.... "
"Tu le sais bien que je n'aime pas les chatouilles."
"Tu le sais bien que je n'aime pas les chatouilles." | "Tu le sais bien que je n'aime pas les chatouilles."
"Tu pourrais te renouveler : chaque fois tu dis la même chose !"
"Tu pourrais te renouveler : chaque fois tu dis la même chose !" | "Tu pourrais te renouveler : chaque fois tu dis la même chose !"
« Tu prends ton temps… Mes pensées, au moins, sont inviolables. »
« Tu prends ton temps… Mes pensées, au moins, sont inviolables. » | « Tu prends ton temps… Mes pensées, au moins, sont inviolables. »
« Va donc me chercher mon mètre ruban et nous verrons si c’est toujours le grand amour »
« Va donc me chercher mon mètre ruban et nous verrons si c’est toujours le grand amour » | « Va donc me chercher mon mètre ruban et nous verrons si c’est toujours le grand amour »